Bukhara et Samarcande, les grandes soeurs de Khiva

04/08/2009 - Pays : Ouzbekistan - Imprimer ce message
L'Ouzbékistan a une particularité, il n'y a pas ou plutôt très peu de panneaux de signalisation. Trouver la bonne route n'est pas toujours facile, mais se diriger en ville est une autre paire de manche. Les arrêts pour demander notre chemin sont fréquents. C'est dans ces conditions que nous rejoignons Bukhara. La ville semble charmante avec ces petites ruelles, mais ça devient vite un casse tête en voiture quand il s'agit de chercher une adresse précise. Les sens uniques ne nous aident pas. Nous finissons par trouver le B&B conseillé par le Lonely, après un début d'après-midi cool, chaleur écrasante obligeant (> à 40°), nous partons explorer la ville dans la soirée.
Bukhara

Bukhara ressemble architecturalement parlant à Khiva, de grandes Madrasas, des mosquées et des mausolées de toutes beautés rivalisant dans les teintes de bleus. En cette fin d'après-midi nous admirons la Madrasa Mir-i-Arab et l'Ark, cité royale, la plus vieille structure de Bukhara. Le soleil se couchant nous escaladons un château d'eau désaffecté non loin de l'Ark. La vue sur la ville et le couché du soleil vaut la montée périlleuse. Contrairement à Khiva, les bâtiments de Bukhara ne sont pas éclairés de nuit, il nous faut donc attendre le lendemain pour continuer la visite.

C'est sous une chaleur écrasante que nous reprenons le lendemain matin la visite de Bukhara. Les Madrasas sont toutes plus belles les une que les autres. L'architecture est souvent la même, une immense devanture formée par des des mosaïques de carrelage bleuté, une cour intérieure arboré, cette dernière étant entouré d'innombrables pièces. Un petit tour au marché permet de nous imprégner de l'ambiance de la ville, cette fois-ci la ville de Bukhara fait moins office de musée de plein air comparé à Khiva.
Détail
Bukhara est aussi l'occasion de rencontrer un bon nombre d'équipes du Mongol Rally, comme si cette ville était un passage obligé pour nombre d'entre elles. Nous échangeons sur nos différentes aventures et sur la suite. Chaque équipe a des objectifs différents, à l'heure où j'écris ces lignes plusieurs ont déjà du rejoindre Oulan-Bator, d'autres comme la notre prenons le temps de visiter les différentes merveilles qui se glissent sur notre chemin.

Nous filons en fin d'après-midi vers Samarcande. Encore une autre ville à visiter absolument pour ses différents bâtiments. Sur la route je fais signe à une voiture ayant son coffre plein de pains, des klaxonnent retentissent, la voiture nous double et un pain nous est tendu par la fenêtre. Je l'attrape, puis un second pain ... 4 pains s'échangeront de la sorte sous des rires partagés.


Samarcande nous accueille de nuit, En cherchant un hôtel je ne vois pas une rigole, et boom les deux pneus avant se retrouvent bloqué dedans, heureusement j'allais pas vite. Des personnes viennent nous aider à sortir de ce piège. Encore une fois nous choisissons une adresse du Lonely, à notre surprise 6 autres équipes ont fait le même choix ce soir. Le Mongol Rally envahit cette petite auberge. Nous aurons les trois dernières places.


Nous passons la journée du lendemain à visiter Samarcande. Un bâtiment se dégage des autres, il s'agit du Registan. 3 grandes Madrasas entourent une place, c'est grandiose. Puis nous nous perdons dans un quartier reculé, cela permet de voir la vrai vie des Ouzbek. Le pays est pauvre sous ces façades bleutées.


Le bazar Siob est encore une fois l'occasion de s'imprégner d'une ambiance bien différente de nos super-marchés "adoré". C'est riche en couleur, en odeur et en bruit. A quelques pas d'ici se trouve la mosquée de Bibi Kanoum, mosquée construite par l'Amour d'une femme.

La ville de Samarcande est en travaux, de nombreux bâtiments sont en restaurations et les avenues sont regoudronnées. Un évènement se prépare, il faut que la ville soit à la hauteur. A l'hôtel nous rencontré Marc et ses parents. Il travaille comme professeur de français à Tachkent. Il nous explique les réalités du pays et les problèmes qu'ils rencontrent. C'est très intéressant d'avoir l'avis de quelqu'un qui connaît bien le pays. Sous une façade tranquille, la politique du pays fait des dégâts.

Le Tadjikistan et la route de la Pamir sont proches. Nous venons de recevoir un mail des organisateurs du rally qui déconseillent de prendre cette route. Ce mail est bref et peu clair. Nous partons nous renseigné sur Internet, pas de nouvelles particulières sur le Tadjikistan. Les sites des ministères des affaires étrangères français, anglais et américain ne donnent pas d'informations récentes sur le sujet, pas d'incursions de Talibans ou de conflits entre les Khirguiz et les Tadjiks. Nous décidons donc de continuer sur notre idée initiale : prendre la route de la Pamir, une des plus belles routes de montagne du monde. Une autre équipe anglaise du Mongol Rally, souhaite aussi prendre cette route, nous nous retrouvons le soir pour en parler, banco nous décidons de nous retrouver le lendemain pour voyager ensemble. Être à deux voitures sera plus sécurisant en cas de difficulté sur la route.

A la recherche du meilleur trajet Signé: Samuel


Traces GPS :
Pour Buhkara
Buhkara - Samarquand
Samarquand

Imprimer ce message
Syndication :

Par JF
Le 08/08/2009 à 22:06:31
Ben dis donc, c'est pas dégueu !
Nos cathédrales sont pas mal mais les leurs n'ont rien à envier aux nôtres.
Que de cultures extraordinaires abrite notre petit village terre.
J'espère que vous avez bombardé avec vos appareils et que vous ramènerez des chefs d'oeuvre photographiques.

C'est pas idiot de faire la route M41 avec une autre équipe dans cette région proche de l'Afghanistan. Calculez bien vos réserves d'essence pour ne pas rester en rade.

Envoyez assez souvent un petit message pour nous rassurer !

Par Nad
Le 09/08/2009 à 00:41:38
Je decouvre l' Ouzbekistan avec vous les gars, grandiose !
hmmm pas bien de donner de nouvelles idees de voyage !
Profitez bien, et ravie que vous soyez accompagne pour cette portion de route ! Take care guys ! xoox

Par Madish
Le 09/08/2009 à 20:31:25
C'est vrai que Bukhara fait moins Disneyland... Mais vous avez abuse, c'est vachement mieux sans les eclairages, ca fait une ambiance incroyable ! En plus, une fois les yeux habitues a l'obscurite, on voit tout. Enfin, pardon, pas avec des lunettes de soleil ;-)

Par Jam
Le 10/08/2009 à 09:25:29
@Sylvestre :
T'as intérêt à ce qu'il ne t'arrive rien, t'as des livrables à faire !!!! ;)
Bonne route les gars.


Laisser un commentaire