La traversée du désert

01/08/2009 - Pays : Ouzbekistan - Imprimer ce message
Une nuit entre deux pays, une expérience particulièrement originale! La vielle, on nous indiqué que la douane ouvrait à 8 h. 8 h 10, on est devant.
Notre journée promet d'être longue. Un contact de Rodolphe, corroboré par le Lonely Planet, nous à indiqué que la route de la frontière Ouzbek à la première route promet d'être épique (mauvais état, peu de trafic, route indiquée que rarement sur les cartes...).

Pour ainsi dire, la vraie aventure, celle que l'on est venu chercher en se lançant dans le Mongol Rally! 70 litres d'eau, le réservoir plein, environ 45 litres d'essence sur le toit, 3 pneus de rechange, environ 5 jours de nourriture et le téléphone satellite avec les numéros de l'ambassade en cas de problème. Bref, on est paré!

Self service
8h 10, on revient à la douane Ouzbek, visiblement, on arrive trop tôt, tellement qu'un des militaires a laissé son fusil mitrailleur dans la salle d'attente... On discute un peu avec un des militaires, dents en or, qui parle bien anglais, il est captivé par le numéro du Courrier International que je traîne depuis mon départ... Il nous interroge sur le niveau d'Anglais de ses anciens concitoyens de l'URSS. Sans aucun doute, le sien est bien meilleur.
On nous avait prévenu, "faites attention en Ouzbekistan", pourtant, nous n'avons pas été mieux accueilli qu'ici!

Quelques coups de tampon et on repart. On attaque cette fameuse piste. Même si, vu la bonne qualité de la route Kazakhstan et la circulation sur la route, on se rend vite à l'évidence: la route est bonne! On est à la fois content, ça nous fait plus de temps pour visiter le pays, et déçu, même si la route du Pamir et la Mongolie nous offriront l'aventure avec un grand A, on aurait voulu plus mériter
l'Ouzbekistan. On avait compté entre un et trois jours de route pour cette piste, 3 heures suffiront... On a l'air malin avec nos trois jerricans pleins et nos 50 litres d'eau sur le toit...


Notre planning bien allégé, on s'oriente donc vers la mer d'Aral pour un petit détour de 250 kilomètres pour aller constater la transformation d'une ville portuaire en ville en milieu du désert... en trente années, le pompage intensif pour les champs de coton a provoqué le recul de 50 kilomètres de la mer et a abandonné ses anciens bateaux au milieu de ce qui est maintenant un désert.
Preuves de cette catastrophe, il reste presque une dizaine de bateaux rouillés posés sur des dunes, autre type de vagues. On se surprend à chercher la mer au loin... Ah, la folie des hommes.


On navigue entre ces vestiges incongrus, on monte à bord, on photographie et filme.


On finit la journée à Nokous après avoir satisfait Rodolphe en provoquant volontairement une panne d'essence: 684 kilomètres d'autonomie qui rendront Rodolphe content et prouveront que la documentation Skoda est erronée, notre réservoir faisant 48 litres et non pas 42.

Signé: Sylvestre


Traces GPS :
Premier jour en Uzbekistan

Imprimer ce message
Syndication :

Par Myaah
Le 03/08/2009 à 20:06:40
Allez, je suis sûre que vous aurez votre doses de mauvaises routes à l'avenir ! =D

Par JF
Le 04/08/2009 à 08:06:58
Vos traces GPS sont géniales : on vous suit au mètre près et on voit même les bateaux que vous avez photographiés en grossissant au maximum ... mais je n'ai pas vu la Skoda ni ses occupants !

Le détour par la mer d'Aral complète bien vos observations écologiques après Tchernobyl et le reste ...

Vous êtes maintenant bien équipés pour affronter les pistes futures : nous voilà rassurés.

Par gaetan
Le 04/08/2009 à 09:51:12
bon bha avec tout ca je vais prendre un vol plus tot pour almaty... quel bande de branleurs je vous jure meme pas capable de me laisser profiter des petites russes tranquillement ,o)
Par patrick
Le 04/08/2009 à 20:45:42
tu parles des petites russes??? Tu veux dire les poupées russes? Parce que si tu les as vus petites, je pense que tu devrais changer tes lunettes!!! Bon, ne transformez pas l'appart en lupanar, j'ai une réputation de bosseur à tenir... pas de b..seur... Et fais attention les visas des petits français sont très prisés au Kazakhstan...


Par Jam
Le 04/08/2009 à 10:07:00
Mais mort de rire !!! 3h heures au lieu de 3-5 jours, vel done messieurs !!!

Par patrick
Le 04/08/2009 à 20:53:17
Bravo pour la photo de la Kalachnikov. A lire les mémoires de ce monsieur qui aurait péféré inventer la tondeuse à gazon... et qui a vécu à Almaty...:
Dès 1942, Mikhaïl Kalachnikov se consacre corps et âme à la conception d'une arme de combat à répétition. Il raconte maintenant avoir livré un premier prototype qui fut essayé au centre militaire d'Alma-Ata (désormais Almaty), au Kazakhstan. Soixante ans plus tard, le général Kalachnikov dévoile qu'une grosse erreur stratégique du pouvoir a privé l'Armée rouge d'armes automatiques, ce qui expliquerait d'après lui en partie la défaite des forces soviétiques contre la Finlande et leurs pertes considérables enregistrées dans les premiers mois de l'offensive nazie. Tout ça, accuse rétrospectivement M.K., « parce que les armes automatiques avaient été bannies de l'Armée rouge à la veille de la Deuxième Guerre mondiale, sur ordre du vice-ministre de la Défense de l'époque, décision que personne n'osa contredire dans le contexte stalinien ».
Vous voilà au coeur de l'histoire...

Par Isa
Le 05/08/2009 à 15:38:59
J'arrive pas à voir les traces GPS moi?!?

Bon courage en tout cas... j'en reviens pas que vous soyez déjà arrivés jusque là.
Bisous

Isa

Par Anne
Le 06/08/2009 à 00:14:47
Super de nous tenir au courant de votre epopee. Bisous

Par Madish
Le 09/08/2009 à 20:15:34
Qu'est-ce qu'il est fort, ce Rodolphe :-)


Laisser un commentaire