UB, Finally

26/08/2009 - Pays : Mongolie - Imprimer ce message

Réveil dans la maison de notre nouvel ami mongol. On est tous les quatre dans une pièce séparée. Sa femme et lui dorment non loin.
On se reveille sans trop savoir où l'on va dormir ce soir... Les 60 derniers kilomètres ont été fait à la vitesse de 20 kilomètres/heure à cause des bruits à l'arrière droite de la voiture... Il nous reste plus de 600 kilomètres avant Ulan Baator (UB) et Rodolphe se réveille avec une forte douleur à l'oeil... La journée ne s'annonce pas bien.


Je lui projette plusieurs flacons de sérum sur son oeil pour faire passer la douleur; on commence à discuter d'aller aussi vite que possible à la prochaine ville (Arvaikheer) pour que Gaëtan et Rodolphe prennent un transport plus rapide pour arriver à la Capitale et que Samuel et moi continuions avec la voiture... mais chaque chose en son temps... Il faut déjà arriver à cette ville.


On réarrange la voiture devant le regard intrigué de notre nouvel ami. Il est vrai que c'est assez amusant de nous voir ranger le véhicule... Ca demande pas mal d'organisation d'autant plus que l'on vient de changer la configuration de la voiture pour porter plus de poids sur le toit pour soulager le train arrière. Au moment où l'on commence à perdre l'espoir qu'il nous aide sur la voiture, il revient avec une série de clés et surtout un gros carton remplis de différents types de boulons.


Il plonge sous la voiture, ressert quelques boulons, explore sa boite de boulons à la recherche de la bonne dimension, en rajoute un nouveau et ressort de dessous la voiture satisfait. Hmmm, ça semble trop facile. Je résiste à l'envie de prendre la voiture et de prendre quelques pistes à 50/60 km/h pour savoir si il a réussi à régler notre dernier problème critique mais, d'abord, il nous invite à prendre le petit déjeuner avec lui. Au menu, thé au citron, thé mongol (thé au lait salé) et l'éternel fromage mongol. On ne traîne pas trop, on a de la route. Nos vols se rapprochent et en cas de gros problèmes, il est probable qu'on les manque.

Retour au volant, je joue avec la voiture. Je prend volontairement quelques bosses pour voir si le flippant bruit de la veille se reproduit. Rien à signaler. On décide d'augmenter la vitesse maximale à 50. Aucun bruit. Le morale de l'équipe remonte en flèche. Un peu comme si il s'était calé sur la voiture, Rodolphe va beaucoup mieux. Il mène la discussion avec ardeur en partageant ses anecdotes du milieu du showbiz.

 

On se dit que finalement, on va peut être arriver sur nos propres quatre roues. Signe que les choses vont mieux, la vitesse de la voiture augmente même si on reste à l'affût du moindre bruit. On va suffisamment vite pour rattraper le lourd camion qui nous a aidé la veille à coup de barre à mine. On le double en faisant de grands signes, on s'arrête quelques kilomètres plus loin, on vide notre avant dernier jerrycan et on lui en fait cadeau avec notre dernier paquet de cigarette datant de l'Ukraine. Il apprécie clairement le geste.

100 kilomètres de piste, pas le moindre de signe de faiblesse de la voiture. Après les deux douches froides de la journée passée, je commence à y recroire, on va vraiment y arriver. On ne va pas être obligé d'abandonner à 400 kilomètres après 14000 kilomètres.
La vision soudaine de la route asphalté sonne pour moi comme la fin du Mongol Rally. Voila. On l'a fait. Même si Ulan Baator est encore à 393 kilomètres, on a fait le plus dur. La route est dans l'ensemble en très bonne état et, à moins d'un gros imprévu, plus rien ne peut nous empêcher d'atteindre UB.


A la manière d'une ascension de montagne, de la fin d'un bon gros trek ou d'un long et excellent livre, je ressens deux sentiments contradictoires, à la fois la nostalgie mais la satisfaction de l'avoir fait et de l'avoir vécu... Regret que ça ne dure pas plus longtemps mais que six semaines sont bien assez... Regret d'avoir tant de fois pesté contre le manque de temps à consacrer aux paysages vus derrière les vitres de la Skoda mais que ce voyage m'apporte des diapositives de pays bien méconnus et pour lesquels j'ai eu le coup de foudre (Ouzbékistan et Tadjikistan en tête)... Regret de certaines phrases en trop prononcées sous la fatigue ou l'énervement vis à vis de mes coéquipiers mais des choses uniques et inoubliables partagées ensemble...




Samuel prend le volant pour nous emmener à 190 kilomètres de la capitale. On s'arrête sur la route à quelques reprises... Des aigles et des vautours dévorent le cadavre d'un cheval décédé il y a quelques heures ou jours. Le désert de Goby nous présente certains de ces visages. On fait un dernier stop réchaud, pâte ou je renverserais à nouveau l'eau chaude pour mon thé.
Je reprend le volant pour ce que je pense être une promenade de santé jusqu'à la capitale. Pas de chance, une trentaine de kilomètre de la route sont défoncés, il faut empreinter les pistes autour de celle ci pour circuler ... sauf qu'il a pas mal plu ces dernières semaines, que c'est recouvert de boue et de flaques et que le passage des véhicules les ont bien défoncé. On blague en disant que c'est les organisateurs qui ont demandé aux autorités de couper la route pour que VRAIMENT, on mérite de terminer mais que franchement, on en a assez de la piste et que l'on a déjà assez donné...

Heureusement, on reprend la véritable route pour ... arriver dans une tempête. Décidément...
Mais je suis surtout déçu par le fait que la pluie va briser mon travail pour bien salir une dernière fois la voiture... Dommage.



Malgré la folie de la conduite à UB, j'arrive rapidement à me repérer dans cette ville où Rodolphe et moi étions il y a deux ans jours pour jours. On recherche la très bonne guesthouse (auberge de jeunesse) où nous étions. Pas de chance, elle a déménagé à 50 mètres... On marche 50 mètres... un panneau nous indique qu'elle a déménagé à 40 mètres... jusqu'à ce que l'on arrive à 0 mètre... Aucune indication. On se renseigne. Ils ont fermé.
On tourne pour en trouver une autre. Au détour d'une ruelle, on tombe sur une intitulé Natural Guesthouse (tout un programme). 8 US$/nuit. Banco. Il y a même le wifi. Top! On rattrape la lecture de nos emails et on lit avec beaucoup de plaisir tous les commentaires sur ce blog!

Merci!

Signé: Sylvestre



Traces GPS :
Le dernier jour

Imprimer ce message
Syndication :

Par JCH
Le 27/08/2009 à 21:27:50
ouf pour le dernier trajet ! un dernier commentaire : JC me souffle = y a t'il des "mongols fiers" à UB ? , mais même lui trouve que ça craint !
y a t'il une "cérémonie" officielle à la fin ? Où se trouve la SKODA ? Quelle association va avoir le privilège d'en hériter ? Combien de sacs à dos de linge sale ? Dormez bien, et bons vols jusqu'à Roissy, on vous embrasse tous, ANNE ET JC :)
Par L'équipe Kikooboo du Mongol Rally
Le 28/08/2009 à 12:59:33
En effet, ça craint ;)

Je suis entrain d'écrire un petit message répondant à toutes ces questions (sauf pour le linge sale, où je répond ici. On a fait quelques lessives sur la route... surtout chez papa mais je mentirais en disant que l'on a eu une hygiène irréprochable).

Bisous
Sylvestre
PS: hésitez pas à venir à CDG demain. 14 h 35. Vol SU0251 en provenance de Moscou T2 ;)


Par Fab la tata d'Emeric de l'autre équipe Française
Le 27/08/2009 à 21:33:33
BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
Félicitations à tous. Vous venez d'effectuer une aventure unique que vous n'oublierez jamais. Merci pour tous vos commentaires et photos. Je suis venue pratiquement tous les jours lire de vos nouvelles.
Je ne vous connais pas mais à travers ce blog.... un peu quand même et je vous trouve tous très courageux et méritants d'avoir réalisé votre rêve... en plus à but humanitaire alors encore une fois.... BRAVO
Par françoise
Le 27/08/2009 à 22:41:34

et l'autre équipe française , où en es t elle ?
Par Fab la tata d'Emeric de l'autre équipe Française
Le 28/08/2009 à 17:50:41
Ils sont bien arrivés et maintenant de retour dans la vie professionnelle. Une très belle aventure également pour eux avec beaucoup de rebondissements.



Par Sylviane, Alain
Le 27/08/2009 à 21:49:07
bravo a vous tous et merci d'avoir partagé ce voyage avec nous.
Vos photos sont magnifiques et vos commentaires nous ont fait vivre cette aventure comme si nous y étions.
Samuel tu pourras dorénavant me donner tous les trucs et astuces que vous avez pu utiliser pour amener votre monture a bon port...
On s'entrainera sur la twingo a grand coups de barre à mine ;-)




Par Samuel
Le 28/08/2009 à 02:58:22
Merci Alain et Sylviane.
Les techniques mongoles ont prouve leurs forces, certes c'est un peu bourrin ! :D
Quelle twingo en aura besoin le premier, la mienne ou celle de Florent ? :p
A bientot !


Par Boris
Le 27/08/2009 à 22:34:48
Un grand BRAVO à vous 4 !
Vous avez brillamment réussi un challenge aussi fou qu'impressionnant.
On reste admiratif

Par françoise
Le 27/08/2009 à 22:37:26
merci pour la part d'évasion que vous nous avez procuré. si chacun de vos fans a été embarque comme moi dans un petit coin de votre skoda, vous comprenenez maintenant pourquoi elle avait le train arrière qui menaçait de se rompre sur les pistes.... on a en bouffé de la poussiére, on a sué parfois d'angoisse ...mais j'imagine votre fierté et votre immense joie d'avoir reussi cette formidable aventure humaine. MERCI tout simplement à tous .on espère partager une soirée ensemble.
on vous a bien transmis le virus du voyage, de la rencontre avec les autres .
bon attèrrissage!!!!!. sachez garder longtemps les yeux émerveillés par ce rallye mongole, mais déjà je perçois d'autres aventures en germe....
je me permet de vous embrasser comme tout grand champion à leur arrivée.
maman de samuel

Par Madish
Le 27/08/2009 à 23:13:34
Maintenant, tout le monde (enfin, les Libanais, pour ne pas dénoncer) me demande quand je récupère le Mongolien !

Bon courage pour le retour, qui sait si le plus dur ne reste pas à faire ;-)

Par Roger
Le 28/08/2009 à 10:16:05
Bravo les gars, j'ai suivi avec beaucoup d'intérêt et d'admiration votre aventure qui doit être pour chacun de vous une belle et forte aventure humaine ! Vous êtes de véritables champions et merci pour les belles photos envoyées.
Roger

Par Soudi
Le 28/08/2009 à 11:37:08
Bravo à vous ! et merci beaucoup pour le temps passé à partager avec nous votre périple ! On a suivi ça avec bonheur à distance et on sera content de partager de vive voix et vive photos (!) aussi. Vous pouvez être fiers de la mission accomplie, aussi bien sur place qu'à distance !
Bon retour
Soudi

Par Jam
Le 28/08/2009 à 14:20:22
bon retour à tous et encore bravo !



Laisser un commentaire